Colloque : La critique d’art des poètes (XIXe-XXe siècle)

Le colloque « La critique d’art des poètes (XIXe-XXe siècle), organisé par Corinne Bayle (ENS de Lyon), Philippe Kaenel (Université de Lausanne) et Serge Linarès (UVSQ), se tiendra les 2 et 3 juin à l’Université Versailles Saint Quentin.

J’y proposerai une communication intitulée « Frapper les mêmes touches de l’être : Bernard Heidsieck et Jean Degottex ».

Pour consulter le programme complet

 

affiche-du-colloque-des-2-et-3-juin-2016-vignette

Recension de Poésies ready-made, XXe-XXIe siècles

Une recension de mon ouvrage Poésies et ready-made, XXe-XXIe siècles, paru en octobre 2015 aux éditions l’Harmattan (collection Arts & médias) par Nicolas Tardy, est à lire dans le Cahier Critique de Poésie (CCP) de mai 2016 :

http://cahiercritiquedepoesie.fr/ccp-32-1/gaelle-theval-poesies-ready-made

Séminaire LIVRESC 2016 – L’affiche et le livre : un croisement paradoxal

La prochaine séance du séminaire LIVRESC (THALIM / Bibliothèque Jacques Doucet), organisée par Frédérique Martin-Scherrer et Anne-Christine Royère, sera consacrée aux croisement paradoxal de l’affiche et du livre. J’y interviendrai comme discutante.

La séance aura lieu le jeudi 26 mai à l’INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, en salle Mariette, de 13h à 16h. Pour voir le  programme complet

livresc_affiche_livre_26_mai_2016.pdf-0-2

De la poésie ready-made aux poésies expérimentales : vers une approche intermédiale

Conférence donnée lors du séminaire  « Création, media, médias #3 » organisé par Jean-Pierre Bobillot,Yves Citton et Isabelle Krzywkowski le 6 avril 2016.

Annonce du séminaire sur la page de l’université

Pour lire le texte de la conférence :  De_la_poesie_ready-made_aux_poesies_exp

« Pour un poème-éponge… pour un poème-serpillière » : poétique des bruits dans la poésie sonore de Bernard Heidseick

L’article « Pour un poème-éponge… pour un poème-serpillière », issu d’une communication prononcée dans le cadre du colloque « Bruits » (institut ACTE, Paris 1-CNRS, 4-5 décembre 2014), est à lire dans la revue L’Autre Musique n°4, »Bruits » (dir. Frédéric Mathevet, Célio Paillard, Gérard Pelé),  mars 2016.

Lire l’article

566070aad87e3

Journées d’études : « Les poètes et la publicité »

Les deux journées d’études sur « Les poètes et la publicité », organisées à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle dans le cadre de l’ANR LITTéPUB par Marie-Paule Berranger et Laurence Guellec, avec l’appui de Gaëlle Théval pour la coordination, se sont tenues les 15 et 16 janvier, salle Las Vergnas.

Voir le programme complet 

J’y ai proposé une communication intitulée « Poésie = Publicité : la publicité comme contre-modèle dans la poésie visuelle depuis 1950″, dont voici le résumé :

Cette communication se propose d’aborder les relations de la poésie « visuelle » à la publicité dans la seconde moitié du XXe siècle. Nous verrons comment l’émulation joyeuse (« rivalise donc, poète, avec les étiquettes des parfumeurs », enjoint Apollinaire) et les élans enthousiastes allant jusqu’à poser l’équivalence « Publicité = poésie » (Cendrars) laissent place, au cours des années 1950, à une posture plus critique, qui ne rompt cependant pas avec les expérimentations visuelles de la première moitié du siècle, mais en revendique et infléchit l’héritage et la portée. Des métagraphies lettristes aux « ultra-lettres », puis, à partir des années 1960, de la poésie concrète et spatialiste, jusqu’aux propositions contemporaines, les expériences de poésie visuelle auxquelles nous nous intéresserons empruntent leur langage graphique à la publicité, pour mieux le détourner, le subvertir, finissant par ériger la publicité en véritable contre-modèle, et laissant apparaître une équation toute autre : « Poésie = publicité ». Sans négliger les divergences esthétiques, nous nous proposons de dégager quelques traits communs dans les stratégies mises en place par ces poésies pour travailler avec et contre le langage publicitaire.

 

 

Colloque Ecritures V

Le colloque Ecritures V, organisé en l’honneur d’Anne-Marie Christin, se tiendra les 10 et 11 décembre à l’INHA.

L’inauguration du fonds CEEI-Anne-Marie Christin et de l’exposition Ecritures V se tiendra jeudi 10 décembre de 18h30 à 21h30 à la Bibliothèque des Grands Moulins, 5 rue Thomas Mann.

J’y interviendrai avec une communication sur « L’image de l’écrit dans la poésie ready-made »

Triptyque_AM_Christin

 

Pour en connaître le programme

Parution : Poésies ready-made, XXe-XXIe siècles

Le volume Poésies ready-made, XXe-XXIe siècles, version remaniée de ma thèse de doctorat soutenue en 2011 à l’Université Paris-Diderot, est paru aux éditions l’Harmattan, dans la collection « Arts & Médias ».

9782343069449r

Résumé :

Qu’est-ce qu’un poème « ready-made » ? Dans quelle mesure le geste perpétré par Marcel Duchamp au début du XXe siècle a-t-il trouvé des résonances et des équivalents en poésie ? Quelles en ont été les conséquences ? C’est dans ce questionnement que ce parcours au sein des avant-gardes du XXe siècle et de la poésie contemporaine prend sa source, allant de Blaise Cendrars à Anne- James Chaton en passant par André Breton, Bernard Heidsieck ou encore Denis Roche. Partant d’une enquête sur les réceptions et interprétations du Readymade duchampien par les poètes, la réflexion se centre sur la recherche des équivalents poétiques de ce geste pour tenter de cerner sinon un genre, du moins un ensemble d’objets qui ont, eux aussi, contribué à la mise à mal des paradigmes et de la définition même du mot « poésie ».

Table des matières : 

Introduction

 I – Du Ready-made plastique aux ready-mades poétiques

  1. Ready-made et ready-mades

1.1 – Les Ready-mades de Marcel Duchamp

1.2 – Une réception en kaléidoscope

1.3 – Le ready-made est-il un genre ?

  1. Quel équivalent littéraire ?

2.1 – Transfert ou équivalence ? Incertitude des sources, limites de l’analogie

2.2 – Qu’est-ce qu’un « poème ready-made » ?

II – Du texte au dispositif

  1. L’analyse immanente à l’épreuve du ready-made
  2. Un « texte » au second degré

2.1 – « Tu lis les prospectus, les placards, les affiches, voilà la poésie ce matin » (fonction esthétique)

2.2 – « Poésies-biopsies » et « documents poétiques » (fonction documentale)

2.3 – « Détournements mineurs » (fonction critique)

  1. Le poème ready-made comme dispositif

3.1 – Le paratexte

3.2 – Medium et message

3.3 – Du texte au dispositif

III – La chute des paradigmes ou le dispositif poétique mis à nu par le poème, même

  1. La « mécanique lyrique »

1.1 – Une poésie « faite par tous »

1.2 – Une critique du sujet lyrique

1.3 – Vers un lyrisme impersonnel ?

  1. Mises en vers

2.1 – Le spectacle du poème

2.2 – Un effet de poésie involontaire ?

  1. Le ready-made est-il « poétique » ?

3.1 – Théorie de l’écart

3.2 – La « fonction poétique »

  1. Une exemplification du dispositif poétic’

4.1 – Le ready-made comme œuvre paradigmatique

4.2 – La mise à nu du dispositif

Conclusion

Références bibliographiques

Pour le commander sur le site de l’éditeur

ISBN : 978-2-343-06944-9 • octobre 2015 • 288 pages • Prix : 28,50 euros

Parution : Les Espaces du livre / Spaces of the book

Le volume Les Espaces du livre / Spaces of the book, sous la direction d’Isabelle Chol et de Jean Khalfa, est paru aux éditions Peter Lang.

431903_cover_PRINT

Voir la Table des matières et la présentation sur le site de l’éditeur. .

J’y contribue avec un article co-signé avec Isabelle Maunet, intitulé « Dialogues du livre et de la performance dans la poésie élémentaire de Julien Blaine ».

 

Parution : Poésie en scène

Le volume Poésie en scène, sous la direction de Brigitte Denker-Bercoff, Peter Schnyder, Frédérique Toudoire-Surlapierre et Florence Fix, est paru aux éditions Orizon. J’y contribue avec un article intitulé « L’écrit en performance : le devenir des supports d’écriture dans la poésie action et les lectures performées. »

poesie-en-scene

Accéder à la préface de l’ouvrage / commander

Résumé :

Lire la suite

Parution : Poésie et image en France depuis Mallarmé

Le volume Poésie et image en France depuis Mallarmé, sous la direction de Marianne Simon-Oikawa, a paru aux éditions Suiseisha, Tokyo :

書影1-102x150

J’y contribue avec un article intitulé : « Collage typographique & readymade livresque dans la poésie visuelle de Jean-François Bory ».

Gaeru Thevaru, « Jan-Furansowa Borî no shikakushi ni okeru katsuji korâju to hon no redi-meido » [Collage typographique & readymade livresque dans la poésie visuelle de Jean-François Bory], dans Mariannu Shimon-Oikawa (dir.), Shi to imêji – Mararume ikô no tekusuto to imêji [Poésie et image en France depuis Mallarmé], Tokyo, Suiseisha, 2015, p. 97-116

Pour plus d’informations : http://www.suiseisha.net/blog/?p=4448